L’histoire arrose Séville

Le fleuve Guadalquivir est le fleuve de Séville, le seul navigable d’Espagne. Un fleuve qui a joué un rôle protagoniste à de nombreux moments de l’histoire de la ville. Sièges, défenses et conquêtes se sont négociés sur ses eaux, tandis que prouesses et traversées ont pris forme depuis ses rives.

L’histoire de la ville... et l’histoire de l’humanité.

Est-ce que vous saviez que le premier tour du monde était parti de Séville? En effet, c’est d’ici que Fernand de Magellan a appareillé en 1519 avec ses navires en direction de Sanlúcar de Barrameda, avant de prendre le large et de s’élancer autour de la Terre. On peut voir la sphère armillaire qui marque le point zéro de ce voyage en traversant le Pont de San Telmo.

Au XVIe siècle, Séville était le centre commercial du monde occidental, et son fleuve a été la principale voie maritime du trafic atlantique pendant plus de 200 ans. C’est de cette époque-là que proviennent de nombreux noms de rues faisant référence à des métiers et origines (Allemands, Placentines -habitants de Piacenza (Italie)-, Francs; Utriculaires, Tonneliers, Serruriers...). Séville était connue comme «La ville où bat le cœur du monde», l’activité maritime imprégnait le commerce, la population, la culture et la physionomie de la ville elle-même, lui donnant un caractère unique.

Miroir de la Tour de l’Or

L’histoire de la Tour de l’Or, l’un des monuments emblématiques de Séville, est également liée au fleuve. Il s’agit d’une tour de défense d’origine arabe située sur la rive gauche du Guadalquivir. La tradition veut qu’une grosse chaîne passant au-dessus du fleuve la reliait à une autre tour située sur l’autre rive, de façon à empêcher le passage des bateaux ennemis.

À l’heure actuelle, la Torre del Oro (Tour de l’Or) abrite le Musée Naval de Séville.

Différentes manières de vivre le fleuve

Le caractère du Guadalquivir a prédominé jusqu’à l’époque actuelle. Au jour d’aujourd’hui, c’est un fleuve séduisant comme il y en a peu dans le monde, qui chemine comme s’il s’agissait d’une rue monumentale, probablement la rue la plus importante de Séville.

Il est également possible de profiter de la rivière en faisant du sport, notamment de l’aviron et du canoë-kayak. De fait, le Guadalquivir est un canal qui a accueilli des compétitions internationales du plus haut niveau.

De plus en plus de visiteurs rejoignent Séville par le Guadalquivir. Peut-être êtes-vous l’un de ceux qui arrivent à bord d’un bateau de croisières au Muelle de las Delicias, aux portes mêmes du centre historique de la ville.

À savoir...
  1. Les Romains lui ont donné le nom de fleuve «Betis», qui a ensuite valu à la province l’appellation de Bétique.
  2. Le Guadalquivir arrose toute l’Andalousie, et son cours est long de 657 kilomètres.
  3. Le fait de se trouver de l’autre côté du fleuve a contribué au caractère singulier de Triana.