La fête la plus haute en couleurs du monde

Lumière, couleur et joie de vivre. Séville s’enflamme pour sa Féria d’avril, la féria de toutes les férias, un microcosme où l’idiosyncrasie de la ville se déploie, avec tout son charme et tout son pouvoir de séduction.

Un monde riche en sensations

La Féria d’avril de Séville commence le soir de l’alumbrao, le moment de l’inauguration où sont allumées les lumières de l’enceinte fériale. C’est également ce soir-là qu’a lieu la traditionnelle dégustation de pescaíto frito (friture de poisson) dans les casetas (sortes de grandes tentes en toile rayée). Après une semaine de fête interrompue, la Féria s’achève par un grand feu d’artifice sur les bords du Guadalquivir.

La Féria est comme une ville en miniature parée de ses plus beaux atours. Un monde éphémère où les maisons sont des casetas, où l’éclairage provient de farolillos (lampions) et où toutes les rues portent des noms de toréros légendaires.

La Féria d’avril
La Féria d’avril
Une cité avec sa porte d’entrée

Une porte monumentale permettant d’accéder à l’enceinte est dressée chaque année. Haute en couleurs, elle rend hommage à un monument de la ville de Séville. La porte est éclairée de milliers d’ampoules et constitue le lieu de rendez-vous habituel des Sévillans.

La porte d’entrée est le point de rendez-vous par excellence pour vivre une journée de féria.

La Féria d’avril
La vie en une semaine

On peut dire qu’il existe un calendrier propre à la féria. Il y a des personnes à Séville qui vivent le soir de l’alumbrao comme s’il s’agissait du soir de la Saint-Sylvestre. L’illumination de la porte d’entrée représente, d’une certaine façon, «une année de plus, une nouvelle année» riche en illusions et en émotions qui se déroule de manière fulgurante au cours de cette semaine. Un peu comme si la vie était concentrée sur une semaine.

-

Le sol des rues est recouvert d’albero, une terre de couleur jaunâtre, provenant de la localité voisine d’Alcalá de Guadaira. C’est aussi le sable utilisé traditionnellement dans les allées des jardins de Séville et dans les arènes.

-

Les rues de la féria sont illuminées grâce à des milliers d’ampoules placées dans des farolillos (sorte de lampions sphériques en papier alvéolé).

À savoir…
  1. En 1846, un Catalan et un Basque ont fondé la Féria de Séville.
  2. Le costume flamenco a été consacré à Séville à partir de l’Exposition ibéro-américaine de 1929.
  3. La manzanilla est le vin de la Féria, on en consomme 1,5 millions de demi-bouteilles.
  4. Le style singulier des casetas a été conçu par le peintre Gustavo Bacarisas.
  5. La Féria d’avril occupe une surface 75 000 mètres carrés et compte 1 051 casetas.